Alors en ce moment je ne lis plus que des bouquins de l'école des loisirs, c'est ma période médium! J'emprunte des "vieux "bouquins du CDI (entendez par là "pas des nouveautés", forcément j'en ai pas encore acheté en romans) et je choisi la collection Médium de cet éditeur. Collection que j'appréciais déjà énormement quand j'étais plus jeune et que je dévorais les romans "miroirs" de la littérature jeunesse, nottamment ceux de Judy Blume.

Bon maintenant je les dévore pour le boulot, pour les faire découvrir à mes petits élèves du club lecture et je me régale tout autant. Récemment j'ai découvert vraiment des supers titres qui valent le détour et je vais essayer de vous les faire découvrir dans les jours qui arrivent. Un de Winram et Simple était aussi des romans de cette collection.

Alors pour commencer celui que j'ai préféré, je l'ai lu ce week end, je l'ai dévoré dans le train marseille/nice, autant dire que je n'ai pas vu passer le trajet:

Le passage de Louis Sachar

2211052878_08_LZZZZZZZ

Alors le problème c'est qu'il m'est impossible d'en faire un résumé tellement c'est riche et tellement l'histoire est pleine de tiroirs.

En gros c'est l'histoire d'un ado malchanceux Stanley Yelnats (il s'agit d'un palindrome). La malchance chez eux c'est de famille, c'est à cause d'une malédiction engendré par cet  horrible-abominable-vaurien-d’arrière-arrière-grand-père-voleur-de-cochons.

Et bref voilà que Stanley se retrouve incarcéré dans un camp de travaux forcé au fin fond du texas à faire des trous aprés avoir été accusé à tort d'avoir volé la paire de baskets ultra puante d'un grand joueur de basket!

Dans ce camp on fait des trous, des gros trous, toujours des gros trous.

Dans ce camp on vit entre jeunes, on se donne des surnoms, on obéit au chef des jeunes mais aussi aux éducateurs et on a tous peur du "directeur" qui n'est autre qu'une femme cruelle qui aime se mettre du vernis à ongle à base de venin de serpent.

Dans ce camp on craint les lézards à taches jaunes bien plus dangereux que les serpents à sonnettes...

Dans ce camp on creuse et on ne sait pas pourquoi on le fait mais on sait que si on trouve quelques chose susceptible de plaire au directeur on aura une journée de libre.

Dans ce camp Stanley va rencontrer un garçon et cette rencontre n'est peut être pas fortuite...

Dans ce camp il y avait autrefois un lac.

Dans ce camp, dans ce désert l'arrière arrière arrière grand père de stanley s'est fait détroussé par une femme bandit célèbre.

Dans ce camp en creusant Stanley a retrouvé un objet métallique, un bouchon de rouge à lèvre.

Et si tout cela avait un sens???

Bref ce roman fait se répondre plusieurs histoires, le récit au présent, l'histoire de Stanley mais aussi l'histoire passé de sa famille. C'est plein de rebondissements, plein de mystères et aussi plein d'humour... Le récit croisé est bien construit. Ce livre se dévore vite et nous transporte en plein désert dans une histoire un peu folle en plein coeur des légendes de l'Amérique...

Apparemment il existe une adaptation ciné, avec pour titre La morsure du lézard... Mouais autant s'en tenir au bouquin hein!

A conseiller à tous à partir de 12/13 ans.